Pesticides, agriculture et environnement - Réduire l'utilisation des pesticides et en limiter les impacts environnementaux par Cemagref

Pesticides, agriculture et environnement - Réduire l'utilisation des pesticides et en limiter les impacts environnementaux

Titre de livre: Pesticides, agriculture et environnement - Réduire l'utilisation des pesticides et en limiter les impacts environnementaux

Éditeur: Quae

Auteur: Cemagref


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Cemagref avec Pesticides, agriculture et environnement - Réduire l'utilisation des pesticides et en limiter les impacts environnementaux

La France, troisième consommateur mondial de produits phytosanitaires, est confrontée à la remise en question de leur utilisation.
Plusieurs raisons y concourent : la prise de conscience des impacts sur l'environnement, voire sur la santé humaine, le renforcement des réglementations qui encadrent leur emploi, la réduction du nombre de produits autorisés et efficaces. C'est dans ce contexte que les ministères chargés de l'Agriculture et de l'Environnement ont demandé à l'Inra et au Cemagref de réaliser une expertise scientifique collective faisant le point sur les connaissances disponibles concernant les conditions d'utilisation des pesticides en agriculture, les moyens d'en réduire l'emploi et les impacts environnementaux.
L'expertise examine l'utilisation actuelle des pesticides, les contaminations de l'environnement, les impacts sur les écosystèmes, les techniques et les aménagements de l'espace agricole susceptibles de réduire leur dispersion. Dans un deuxième temps, elle analyse la logique et les limites des systèmes de culture intensifs et spécialisés, qui favorisent de fait le développement des bioagresseurs (adventices, maladies et ravageurs) et peuvent donc difficilement s'affranchir d'un recours important aux pesticides.
Par cet emploi répété et large, ces systèmes accélèrent aussi l'apparition de bioagresseurs résistants aux produits. Ensuite, sont examinés les techniques non chimiques de contrôle des bioagresseurs et l'intérêt des stratégies fondées sur la prévention, c'est-à-dire sur des systèmes qui réduisent les risques phytosanitaires. Enfin, elle étudie les conditions économiques qui renforcent actuellement la dépendance des systèmes agricoles vis-à-vis des pesticides, la nécessité de mettre en place une politique volontariste pour une réduction significative de leur emploi et les différents instruments réglementaires et économiques mobilisables pour élaborer une telle politique.